Visiter la galerie photo Visiter la galerie photo  
 
ACTUALITÉS

Fête de l’Abeille Noire et des Gastronomies 2015

Revue de presse – Fête de l’Abeille Noire 2015

Dernières nouvelles

Inscription à la Newsletter

Archives

Agenda

  DERNIÈRES NOUVELLES

N° 27 - FÉVRIER 2016
 
 
Panneau de découverte du Rucher tronc de Saint-Maurice-de-Ventalon
Panneau de découverte du Rucher tronc de Saint-Maurice-de-Ventalon
 

"Hier, aujourd'hui, demain..." ce sont des mots de début d'année.

Novembre 2015, à l'occasion de la Fête de l'Abeille Noire, nous avons vu arriver d'un peu partout, à Pont-de-Montvert, des passionnés, artisans d'une apiculture en phase avec les enjeux du XXIème siècle. Parmi eux, beaucoup de jeunes, porteurs de vocations apicoles et en recherche de pistes innovantes.

Nous retrouvant dans la foulée à Paris, avec l'aide fédératrice de Pollinis, nous nous sommes organisés pour aller plus loin dans la conservation de cette abeille locale européenne, en donnant plus de lisibilité et de force aux actions de conservation d'une abeille en voie de disparition. Cela correspond à une urgence.

L'abeille noire est un bienfait de la nature, un bien commun, frugale, solide, résistante, une chance, en fait, dans un avenir plein d'incertitudes agricoles et environnementales. Elle possède, encore inaltérées, les qualités naturelles adaptatives de ses ancêtres issues de l'ère glaciaire.

Et de notre point de vue, protéger cette abeille noire ancestrale aux qualités sauvages, ne peut se faire en vase clos, en ne s'intéressant qu'aux abeilles. Cela implique de recréer un paysage favorisant son existence naturelle.

C'est pourquoi nous vous proposons de venir participer au projet expérimental et emblématique de «La Vallée de l'Abeille Noire», présenté en novembre dernier à Pont-de-Montvert.

 
La «Vallée de l’Abeille Noire» c’est vous !

Nous avons besoin de vous, de vos bras, de votre énergie, de vos suggestions et de votre enthousiasme.

Dans un coin de vallée magnifique, au bord du Tarn, où nous travaillons déjà depuis des années à conserver l'abeille noire, le travail consiste à rouvrir le milieu, trop longtemps colonisé par des arbres qui s'étouffent les uns les autres. C'est tout « arborit», comme on dit ici.

Ça manque de lumière. Il s'agit de préparer la plantation de prairies temporaires et de cultures expérimentales favorables aux insectes, de préparer la plantation de fruitiers anciens et de greffer des châtaigniers et des cerisiers sauvages.

Comme lors des journées sur les ruchers troncs, que nous vous annonçons aussi dans le CALENDRIER téléchargeable au format PDF, nous aurons le plaisir de partager avec tous les participants, venus donner un coup de main, un bon repas offert par l'association.

N'hésitez pas à nous rejoindre pour faire de cette "zone cœur" de notre conservatoire des abeilles noires un lieu de bien-être, de cohérence entre les hommes et les pollinisateurs. Pour en faire un lieu de partage et de découvertes, un lieu de transition, comme tous nos autres chantiers.

Qu'ils soient dans les îles bretonnes ou sur le continent, dans la vallée du Tarn ou en Savoie, les conservatoires d'abeilles noires sont tous, peu ou prou, des îles, des refuges créés dans l'urgence. L'idéal étant que la démarche soit élargie, partagée par d'autres citoyens, et qu'à terme l'abeille noire retrouve, peu à peu, son espace européen.

Cela avancera d'autant mieux si nous retrouvons des pratiques apicoles, professionnelles ou amateurs, qui respectent son naturel d'animal sauvage. Nous sommes convaincus de l'avenir d'une apiculture à la fois traditionnelle et innovante qui utilise les formidables qualités de cette abeille. Il est possible de travailler avec elle, avec profit et bénéfice, sans chercher à l'asservir ou la modifier comme on a pu faire avec d'autres races d'abeilles manipulables, modifiables, transformables et …fragilisables à merci.

Essai d'outillage léger, téléguidé, pour la réouverture du milieu
Essai d'outillage léger, téléguidé, pour la réouverture du milieu
 
Une école d’apiculture traditionnelle et innovante

Aussi, en réponse à une demande formulée par plusieurs d'entre vous, via le site de l'Arbre aux Abeilles, nous sommes heureux de vous annoncer l'ouverture des journées d'école d'apiculture traditionnelle et innovante qui sont et seront proposées à l'avenir dans le menu «AGENDA» sur notre site (téléchargez la présentation en PDF ainsi que le calendrier des premieres journées en PDF).

Les prochaines gazettes parleront plus en détail de notre grand projet de la Vallée de l'Abeille Noire  et des actions partagées avec les citoyens, les associations et les élus du territoire. L'idée est de diffuser cette expérience «homéopathique». Car si ce bout de vallée de l'abeille noire est relativement petit, c'est une goutte d'un courant plus vaste en train d'émerger ici et ailleurs, hier, aujourd'hui, demain.

Notre grande chance est d'y participer.