Visiter la galerie photo Visiter la galerie photo  
 
ACTUALITÉS

Agenda

Dernières nouvelles

Inscription à la Newsletter

Revue de presse – Fête de l’Abeille Noire 2015

Archives

  DERNIÈRES NOUVELLES

N° 28 - MARS 2016
 
 
Paul Chapelle, photographié par Edouard Hannoteaux
Paul Chapelle, photographié par Edouard Hannoteaux
 
École d’apiculture traditionnelle

Le métier autrefois s'apprenait en effectuant un tour de France, qui était souvent un tour d'Europe : témoin la formation de Bernard Palissy au métier de gentilhomme de verre, qui le mena de la Saintonge natale en Allemagne, en passant par les Pyrénées, Montpellier et Lyon, place forte de l'humanisme.

L'idée était de voir autre chose, dépasser les préjugés, les dogmes, en explorant le métier dans sa diversité.

Aussi à l'heure des spécialistes de la spécialité, de l'apiculture technico-technique, institutionnalisée ou qui voudrait l'être, de l'insémination artificielle des reines, des traficotages éloignés de la biologie de l'abeille et du respect de son identité, nous proposons des journées d'initiation à notre apiculture traditionnelle à base d'abeilles noires.

Ces journées d'école, qui ont commencé, visent à transmettre des recettes séculaires simples, qui ont fait leur preuve en matière d'efficacité, de durabilité, que ce soit en ruches troncs ou en ruches à cadres.

Le premier enjeu de cette tradition étant pour nous que les abeilles ne meurent pas. Car c'est le signe  premier de leur bien être. Et leur bien être est le fondement du notre, autant de notre bien être matériel, que de notre bien être spirituel.

 
Jours d’école et de recréation

Ces journées d'école d'apiculture traditionnelle, mises en place à la demande d'internautes, visent avant tout le bien être de l'abeille, de l'apiculteur ou trice et de ceux qui mangent le miel. Ce sont des stages intensifs de deux jours par tout petits groupes. Vous en trouverez la liste, les thèmes et les modalités en cliquant ici.

Si vous n'avez pas envie d'apprendre mais simplement de découvrir, vous pouvez venir nous aider à restaurer des ruchers troncs ou mettre sur pied une zone de protection de l'abeille noire dans la vallée du haut Tarn, lors de journées participatives. Vous en trouverez la liste en cliquant ici.

Toutes ces dates et ces journées, les thèmes, et les modalités sont indiqués régulièrement, avec les autres rendez-vous, dans le menu Découverte/Agenda,  et le plus souvent possible en page d'accueil du site.

 

              Samedi et Dimanche 12 et 13 mars 2016 – Premières journées d'école – Apprendre à fabriquer des ruches tronc
Samedi et Dimanche 12 et 13 mars 2016 – Premières journées d'école – Apprendre à fabriquer des ruches tronc
 
Le pays où les abeilles ne meurent pas

Le but de cette école d'apiculture traditionnelle est de participer à construire le pays où les abeilles ne meurent pas : où elles ne disparaissent pas, laissant derrière elle la ruche et leur provisions, désertant un univers qui, semble t'il, ne leur plait pas.

Ce pays où les abeilles ne meurent pas est autant en nous qu'en dehors de nous. Mais c'est avant tout le pays où, à la fin de l'hiver, ouvrant une ruche après l'autre : on retrouve des abeilles brillantes, gaillardes, empressées, en pleine forme, trottinant au dessus des rayons naturels des ruches troncs ou des cadres rectangulaires.

Elles sont toutes là : elles ont toutes survécu à l'hiver avec leurs reines. C'est la récolte la plus précieuse de l'apiculteur.

À bientôt, devant le tableau noir… ou à la recré…

L'équipe pédagogique